AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 encours

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 8
Date d'inscription : 12/05/2018

MessageSujet: encours   Mar 27 Nov - 19:44

27 Août 2016, Londres, Royaume-Uni.

Une douce musique s'élevait du poste de radio à transmission magique dans la cuisine des Peackles. Ce jour-là, le soleil était radieux sur Londres. L'été touchait à sa fin, mais il semblait avoir de grands jours devant lui. La chaleur était au rendez-vous, malgré l'aube grandissante, et les oiseaux promettaient de jolie choses avec leurs chants magnifiques. La vaisselle se nettoyait toute seule dans levier, tandis que Pétunia Peackles préparait les oeufs et le bacon dans deux grandes poêles en fonte. Jack Peackles lisait sa Gazette du Sorcier dont on apercevait en gros titre un portrait élégant du Ministre de la Magie, Kingsley Shacklebot, avec pour intitulé : « Qui succédera au plus grand Ministre du XXème Siècle ? »

Le train-train quotidien battait son plein au 4 Blueberry Ground. Les deux adolescents, Darwin et Maggie, se chamaillaient encore pour savoir qui de Julius le Lycan ou de Caïus le Vampire était le meilleur des animateurs radio, pendant que Pétunia servait le déjeuner sous le regard enthousiaste et affamé de son mari.

Tout à coup, la radio se mit à grésiller intensément. Le silence survint alors dans la cuisine de la petite villa Peackles, puis la radio à transmission magique reprit :
« Nous interrompons le programme pour un flash spécial. Le département des Mystères britanniques fut la cible d'un braquage plutôt ce matin. Notre envoyé spécial, Catherine Newbreak, est sur place pour nous exposer les faits. Catherine ? Catherine ? Nous entendez-vous ? »

Jack tapa avec son journal la tête de son fils, fusillant du regard sa fille. Il pointe le doigt vers la radio avant de lever l'index pour qu'ils continuent de se taire. Le volume augmenta aussitôt.
«- Oui ? Oui, Henri, je vous entends bien !
- Bien. L'antenne est à vous.
- Hé bien, merci Henri ! Tôt ce matin, le département des Mystères britanniques a été cambriolé sans que l'on ne parvienne à mettre la main sur les sorciers capable d'une telle prouesse, si l'on peut dire. Comme vous vous en doutez, le département de la Justice magique est déjà sur l'affaire, et... Il serait fort à parier que les Verts Galants soient de nouveau sur le coup !
»

Le silence s'était installé dans la cuisine de la famille Peackles. Même l'animateur semblait atteint de mutisme tout à coup. On entendait uniquement les voisins qui sortaient de chez eux pour se rendre au travail. Jack fronça les sourcils, tandis que Darwin lâchait un : « Ils ont trop la classe ! » Nouveau coup de journal sur la tête du fils aîné. L'animateur reprit :
« - Les Verts Galants, encore ! Hé bien, en voilà des sorciers qui n'ont pas froid aux yeux ! Sait-on s'ils ont réussi à s'emparer d'un quelconque butin, Cathy ?
- Hélas, je ne saurais encore vous répondre, Henri. Les Langues-de-plomb du département portent bien leur nom, et les Aurors, épaulés par la B.I.M, nous empêchent de nous approcher pour en savoir plus.
- Le mystère est à son comble, si je puis dire.

- Oh, le jeu de mort pourri !
- Darwin !
- Nous comptons sur vous pour en apprendre d'avantages Cathy, et nous reprenons l'antenne pour... »
- Je me demande bien ce qu'ils ont pu volé... Lâcha, finalement, Jack, en se posant le journal sur ses genoux.
- Y a quoi dans le département des Mystères, Papa ?
- On en sait trop rien. Tout ce que l'on sait, c'est que les affaires dont ils s'occupent sont généralement dangereuses. On dit qu'ils y font des recherches poussés et interdites, et qu'ils veillent aux intérêts britanniques sur la scène internationale. Mais ce ne sont que des rumeurs. Bon, mangeons avant que je sois en retard pour le travail. »

Et l'activité reprit dans la cuisine. Les enfants firent des suppositions toutes plus ou moins idiotes - quoique - en compagnie du père qui hochait de la tête, tout en réfléchissant réellement à ce qu'il pourrait s'y trouver. Jack savait que depuis une vingtaine d'années, voir un peu moins, les Aurors et les Langues-de-Plomb avaient travaillé main dans la main pour mettre la main sur tous les artefacts en possession de Lord Voldemort durant son ascension et son règne. Un frisson parcourut son échine, tandis qu'il portait son verre de jus de fruits à ses lèvres. Il ne valait mieux pas savoir. le seigneur noir avait bien trop marqué sa génération. Puis tout ce qui sortait de ce département n'était jamais fameux, mais cela ne l'empêcherait pas d'essayer de se renseigner lorsqu'il irait au bureau, au département de la Coopération magique.

_________________

NE PAS MP, MERCI.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thearch.forumactif.com
 
encours
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
the Arch :: Premiers pas :: Textes immuables-
Sauter vers: